Loi républicaine ou loi du nombre ?

Publié le par Yves-André Samère

Franchement, on s’en fiche, qu’il n’y ait en France que deux mille cas de femmes obligées de porter la burqa. Ce n’est pas une question de nombre ! Si l’on venait vous raconter qu’il n’existe qu’un petit nombre de femmes violées, ou de petites filles excisées, ou de petits garçons contraints par des curés lubriques de faire des cochonneries, vous estimeriez qu’il n’y a rien d’urgent et que la loi ne doit pas s’en mêler ? À quoi riment ces calculs idiots ? N’y aurait-il qu’un seul cas, on devrait intervenir, parce que c’est un principe républicain, et qu’un État qui laisse faire est un État bafoué. La loi morale n’est pas une loi du nombre.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Yves-André Samère 29/04/2010 19:24


Humour noir, qui ne fait que renforcer ce que j’affirmais. Un principe, ça ne se discute pas. On l’applique.


DOMINIQUE 29/04/2010 17:12


En France, il n'y avait, avant qu'elle disparaisse, que très peu d'exécutions capitales. Donc, pourquoi avoir aboli la peine de mort, puisqu'elle ne concernait qu'une poignée de personnes.