Lunettes odorantes

Publié le par Yves-André Samère

Entendu hier, dans un commentaire sur je ne sais plus trop quoi (il devait s’agir de mode), cette phrase sublime : « Finis, les costumes cintrés et les lunettes qui sentent la naphtaline ».

Les lunettes qui sentent la naphtaline, quelle horreur, je n’aimerais pas en porter.

La télé est une mine d’inspiration pour les vrais poètes.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Je suis allergique aux métaphores, sans doute.
Répondre
D
Vous avez raison, mais on peut dire que c'est une métaphore ! C'est un peu daté, mais on disait bien, par exemple "on sort grand-père de la naphtaline tous les noël"...
Répondre
Y
Même ainsi, ça n’aurait aucun sens. On n’a jamais conservé des lunettes dans la naphtaline, qui protège les tissus contre les mites. Des lunettes en tissu ?
Répondre
D
Vous ne vous rendez pas compte, pour un chroniqueur de mode, dire "on dirait que ces lunettes viennent juste de sortir de la naphtaline" c'est escalader l'Himalaya à reculons, voyons.
Répondre