Majuscule ou minuscule

Publié le par Yves-André Samère

Je suis certain qu’une question vous tourmente, lecteurs avides de connaissances : faut-il écrire monsieur Untel, avec une minuscule, ou Monsieur Untel, avec une majuscule ? En anglais, doit-on écrire miss Marple ou Miss Marple ? Convenez que ce type d’interrogation a de quoi vous empêcher de dormir !

Eh bien, faute d’avoir pu joindre Nadine de Rothschild, qui doit savoir, je me suis fié à mon instinct pour avoir la réponse. Il faut dire que ladite question se pose à moi tous les jours, puisque je fabrique les sous-titres des films et feuilletons que j’aime bien, et qu’on doit convenir qu’à quelques exceptions près dont je reparlerai, les sous-titres que l’on trouve sur Internet et même ceux qu’on peut voir dans les salles de cinéma brillent par leur côté bricolé, imprécis, voire saugrenu – et naturellement, démagogique, puisqu’ils caressent les djeunz dans le sens du poil, en ne disant jamais « travailler », mais « bosser », jamais « quelque chose », mais « un truc ». Et autres sottises.

Donc, miss Marple ou Miss Marple ? À la réflexion, je pense qu’on doit observer la règle de la politesse : si un personnage s’adresse à cette charmante vieille dame, on met une majuscule à Miss ; s’il parle d’elle à quelqu’un d’autre, on met une minuscule.

Ainsi, parlant à un quidam quelconque, je dirais que « À mon avis, monsieur Mélenchon est un jean-foutre et un paltoquet », mais, m’adressant à lui directement, j’écrirais ceci : « Je pense, Monsieur Mélenchon, que vous êtes un démagogue ambitieux, même pas capable de battre madame [minuscule !] Le Pen à une élection locale ».

(Je vais essayer de suivre mon conseil, Mesdames et Messieurs)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :