MAM et Kadhafi sont dans un bateau...

Publié le par Yves-André Samère

MAM va sauter, et son ridicule conjoint aussi. Europe 1 affirme que ce sera lundi, dans trois jours ! La décision ne dépend que de Sarkozy, qui, la main sur le bouton du double siège éjectable, n’attend qu’un bon prétexte pour appuyer. À propos, j’espère que vous avez écouté (attention, coupure de l’image pendant dix secondes en fin de deuxième minute) la chronique de François Morel ce matin : il a trouvé une dizaine de variations sur les acronymes MAM et POM (c’est moi qui ai inventé le « M » de POM, c’est plus gentil ainsi, ça fait un peu Charpini et Brancato, ou Shirley et Dino). Hilarant, comme toujours, Morel. Sarkozy, lui, il doit se désespérer. À l’automne, il a fait un remaniement bidon afin de se débarrasser d’Éric Woerth, et il se retrouve avec un autre boulet, presque pire que le premier. Il va finir par gouverner tout seul.

Kadhafi va sauter, mais cette fois, la décision ne dépend pas de Sarkozy, vu qu’en matière de politique étrangère, plus rien ne dépend de Sarkozy. C’est d’ailleurs lui-même qui a mis la France sur la touche, en réagissant le dernier aux évènements de Tunisie et d’Égypte, sous le glorieux prétexte de ne se fâcher avec personne (et surtout pas avec les dictateurs auxquels on espère vendre des armes, que du reste ils ne nous achètent jamais).

Autrefois, la France avait un minimum de poids, même quand elle se ridiculisait (voir De Gaulle en 1967, se faisant expulser du Québec pour avoir proclamé « Vive le Québec libre ! » dans un discours prononcé là-bas en public. Si-si, expulsé, je maintiens le mot). Aujourd’hui, plus personne ne sait qu’elle existe encore, pas même les Ivoiriens.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D

Un chef d'oeuvre, la chronique de Morel ! Va pas tarder à se faire virer.


Répondre