Marre de Beyonce !

Publié le par Yves-André Samère

Vous allez m’expliquer quelque chose. Une énigme. Un mystère insondable, plus énigmatique que le labyrinthe de The Shining ou la popularité de Frédéric Lopez.

Vous allez m’expliquer pourquoi les humoristes des radios-télés s’acharnent à se payer la fiole de Céline Dion, de Lara Fabian, voire de Mireille Mathieu, sous prétexte que ce sont des chanteuses qui crient (d’accord, c’est désagréable), et pourquoi chacun couvre de fleurs Beyonce, qui fait exactement la même chose !

Comme tout le monde, je l’ai entendue chanter l’hymne national des États-Unis pour l’investiture d’Obama – que, soit dit en passant, elle a chanté en playback –, et, ma foi, ce déferlement de compliments me laisse comme deux ronds de flan. Ce dithyrambe, c’est parce qu’elle est noire, comme son cher président ? (Qui ne l’est pas vraiment, noir, avec une mère blanche. Séguéla est plus noir qu’Obama, franchement).

Il faudrait trouver une autre raison, meilleure que celle-là.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Mmmmh, j'aime tellement ces hurlements ! Mélodieux, pleins de nuances et de sentiment, que l'on se perd dans ses propres souvenirs.<br /> Comme la fois où mon père a claqué la porte de la voiture sur mes doigts. J'étais Beyoncé.
Répondre