Mentir pour la bonne cause ?

Publié le par Yves-André Samère

Marie Colmant ne désarme pas. Je l’avais épinglée le 29 mars pour avoir dit sur France Inter que le meurtrier de Trayvon Martin, jeune Noir états-unien de 17 ans abattu sans raison par un crétin raciste, George Zimmermann, avait été « acquitté ». Je faisais oberver que seul un tribunal pouvait acquitter quelqu’un, or aucun procès n’avait été tenu : c’était bien trop tôt, et la police n’avait pas cru bon d’incarcérer le meurtrier, ni même de lui confisquer son arme. Un jury doit décider le 12 avril si le procès doit avoir lieu.

Eh bien, aujourd’hui, Marie Colmant a remis ça sur la même radio, et ressorti son affirmation erronée, dont on se demande si c’est une bourde ou un mensonge. Car enfin, les faits sont publics : Zimmermann n’a pas été arrêté, pas inculpé, pas traduit devant un tribunal (voyez, en comparaison, la diligence dont tout le monde a fait preuve l’année dernière pour incarcérer DSK, qui n’est pas un assassin), ce qui indigne à la fois la communauté noire, mais aussi plusieurs élus, lesquels ont dénoncé l’inaction de la police et des autorités judiciaires. Par exemple Corinne Brown, qui représente le district de Sanford, en Floride, où a eu lieu le meurtre, ou Federica Wilson, autre élue du même État.

Sur l’autre bord idéologique, la chaîne de télévision Fox, ultra-conservatrice, parle d’un « procès sans preuves » (il n’y a eu aucun procès, je le répète, mais uniquement de l’indignation publique), et les blogs conservateurs ont publié des photos du compte de Trayvon sur Twitter, où on le voit faisant un doigt d’honneur (sic), on ne sait en direction de qui. Ça, c’est bien une preuve qu’on mérite la mort, coco !

Il est vrai que les partisans de la victime se sont parfois comportés comme de parfaits idiots. Par exemple le réalisateur Spike Lee, notoirement anti-Blanc, qui a eu la sottise et l’infamie de publier, sur Twitter aussi, l’adresse d’une famille Zimmemann, qui s’est avérée n’être qu’une homonyme du meurtrier ! Assailli de menaces, ce couple a dû déménager et s’installer à l’hôtel...

Bref, les faits sont les suivants : Zimmermann, ayant « repéré » un jeune Noir coiffé d’une capuche, a téléphoné à la police... sept fois de suite, en mentionnant qu’il était noir, et l’a suivi en dépit du conseil donné au téléphone par le policier de garde : « ne pas s’en mêler ». Quelques minutes plus tard, Trayvon téléphone à sa petite amie pour lui dire qu’il est suivi par « un type ». Après cela, le jeune garçon est trouvé mort, son assassin à côté de son corps, ayant conservé son arme à feu. Plus tard, le père de Zimmermann, un ancien juge, ainsi que son frère, affirment qu’il aurait reçu un coup de poing au visage puis été plaqué au sol par la victime, laquelle lui aurait frappé le crâne sur le ciment ; et le rapport de police indiquait que Zimmermann saignait du nez et du crâne lorsqu’on l’a trouvé, mais une vidéo de la même police le montre indemne à son arrivée au commissariat.

Dans la nuit qui a suivi, le policier Chris Serino, chargé de l’enquête, a demandé un mandat d’arrêt contre lui, qui a été refusé par le parquet dans l’attente de plus amples informations.

C’est ce que Marie Colmant appelle « être acquitté ». On peut alors se poser la question : cette journaliste connue est-elle une sotte, une menteuse, ou est-elle mal renseignée ?

Qu’on me comprenne bien : je suis tout aussi indigné qu’elle par les crimes racistes, mais je ne me crois pas autorisé, pour les fustiger, à inventer des circonstances imaginaires et improbables.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Je l’ai écoutée en différé. Cette émission ne vaut que par ses invités, sinon je ne la suivrais plus.

Alors, Pivot, bien sûr, il vaut la peine d’être écouté. J’ai d’ailleurs acheté le livre qui réunit toutes ses dictées. En revanche, aujourd’hui, il y avait une « enseignante » qui a
accumulé les bourdes et les fautes de français, on l’aurait crue en état d’échec scolaire !

Marie Colmant, je ne la prends plus au sérieux. En fait son intéressante et propage au moins une fausse nouvelle par jour.
Répondre
D
Bonjour,
j'espère que vous avez pu écouter "les affranchis" (de quoi?) aujourd'hui 5 avril avec Bernard Pivot.Une vraie fête! et Mme Colmant au zénith de son professionnalisme...j'en arrive à aller écouter
des petits bouts(car c'est dur quand même) de Sud Radio...c'est vous dire mon désespoir.
Répondre