Mitterrand sénateur ? Oui, mais...

Publié le par Yves-André Samère

François Rebsamen est le président du groupe socialiste au Sénat. Donc il entend défendre le Sénat, c’est louable.

Or Hollande, le 18 janvier, en visite en Corrèze dont il a été l’élu, y a déclaré : « Je n’ai jamais été candidat comme sénateur, c’est le seul regret que je puisse nourrir. Enfin, je ne suis pas sûr que ce soit un regret ».

Outré, Rebsamen réagit cinq jours plus tard : « C’était une mauvaise blague [...]. François Mitterrand a eu de nombreux mandats, y compris celui de sénateur ». Belle référence ! Ce que j’appelle manier le pavé de l’ours, vous savez, cet animal qui avait écrasé la tête de son ami endormi en voulant tuer avec un gros bloc de pierre une mouche qui lui bourdonnait autour. En effet, Mitterrand a bien été sénateur, mais... il a été chassé du Sénat par ses collègues, qui l’ont privé de son immunité parlementaire après sa tricherie dans l’affaire sordide de l’attentat bidon près de l’Observatoire de Paris.

Si vous n’avez jamais entendu parler de cette affaire très révélatrice du personnage, ou l’avez oubliée, vous pouvez toujours vous rafraîchir la mémoire ICI.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
J’aime beaucoup moins sa muflerie, consistant à congédier sa maîtresse via un message envoyé à l’AFP, comme une bonniche qui casserait trop de vaisselle. Il faut croire que l’élégance n’est pas
innée.
Répondre
D
C'est pas bien, je sais, mais j'aime les reparties de Hollande.
Répondre