Mo-rel, président ! Mo-rel, président !

Publié le par Yves-André Samère

Si on me demandait – mais on ne le demandera pas – quel est le meilleur humoriste de France, je ne répondrai pas que c’est Dieudonné (!), pas non plus Bigard, et certainement pas Djamel Debbouze ni Gaspard Proust. J’écarterai Stéphane Guillon, inculte politiquement autant que culturellement, et Régis Mailhot, qui l’est encore davantage. François Rollin, plus cultivé, me laisse de glace, car il n’a rien à dire et ne se mouille en aucun cas. Et aucun des deux Bedos, bien entendu. Quant à Christophe Alévêque, laissez-moi rire, si j’ose dire. Je ne cite aucune femme, car je suis un galant homme.

Finalement, je désignerais François Morel, car lui, qui est acteur mais aussi auteur (pas le genre à faire écrire ses textes par d’autres, comme beaucoup), est capable, en trois minutes, de créer tout un univers et de vous y emmener. Si vous n’êtes pas convaincu, voyez plutôt la vidéo de son dernier sketch, hier matin sur France Inter : ce jour-là, cette radio émettait depuis la Grande Galerie de l’Évolution, qui se trouve au Jardin des Plantes, à Paris, un endroit très beau et formidablement intéressant, que je vous recommande. Et il a imaginé le pseudo-retour de Sarkozy (sic) se déroulant dans le monde animal, avec bruitages, s’il vous plaît.

Je ne vois en France personne qui soit aussi drôle et inventif. Avec cela, Morel est des plus modestes, puisque une vedette aussi populaire que lui vient depuis des années faire chaque semaine une chronique sur France Inter, alors qu’il pourrait gagner des fortunes dans n’importe quelle autre radio. Il s’en est expliqué : il déteste la publicité !

Morel, j’ai son adresse et son numéro de téléphone, mais je ne le contacterai jamais. Je ne l’ai croisé qu’une fois, dans un studio. Ce jour-là, je portais un T-shirt extravagant, et il avait levé le pouce en signe d’approbation de mes goûts bizarres. Rien de plus.

(Un de mes lecteurs et amis connaît ce T-shirt, il était avec moi quand je l’ai acheté au chanteur Wally, après m’avoir initié au Nutella – un ingrédient dont j’ignorais l’existence. Toutes choses qui n’ont rien à voir avec mon sujet du jour. J’irai en enfer à cause de mes digressions)

Publié dans Humour, Acteurs, Culture, Radio, Théâtre

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Yves-André Samère 29/09/2014 14:07

Les inscriptions étaient, au recto, « Enfin un tee-shirt où y a rien marqué dessus », et, au verso, « Même derrière ». On s’était bien marré, avec Wally. C’était en 2000, au
Trianon.

Damien 29/09/2014 08:24

Je me souviens très bien ce spectacle de Wally au Trianon. Très drôle et inventif.
Le T-Shirt, j'en garde un vague souvenir, je n'arrive pas à me rappeler l'inscription qu'il y avait dessus.
Il me semble, justement, que c'était un truc du genre "j'ai horreur des T-Shirt où il y a des trucs marqué dessus"

Yves-André Samère 28/09/2014 09:03

La photo suivra, si je retrouve cette relique. En tout cas, j’aurais préféré rencontrer Morel, plutôt que Guillon ou Rollin, que j’ai à peine salués.

DOMINIQUE 27/09/2014 17:49

Merveilleux ! Tout ce que j'aime chez Morel.
Par contre, je vous en supplie, on veut la photo de votre T-shirt. Ou du moins sa description.