Mobile ou portable ?

Publié le par Yves-André Samère

Mais pourquoi, pourquoi, au nom de la charité chrétienne, les Français s’obstinent-ils à parler de « téléphone portable » ? Voire de « portable » tout court? Pour se singulariser ?

En albanais, on dit telefon celular ; en azerbaïjanais, mobil telefon ; en basque, telefono mugikorra ; en catalan, telèfon mòbil ; en croate, mobitel ; en tchèque, mobilní telefon ; en danois, mobiltelefon ; en néerlandais, mobiele telefoon ; en anglais, mobile phone (et parfois cellphone) ; en estonien, mobiiltelefoni ; en philipin, comme en anglais ; en finnois, matkapuhelin ; en allemand, Handy (au moins, c’est un peu original !) ; en créole d’Haïti, telefòn selilè ; en hongrois, mobiltelefon ; en islandais, sími (au moins, eux, ils ont fait court, contrairement à leurs noms de volcans) ; en indonésien, poncel ; en irlandais, fón póca ; en italien, cellulare ; en latin (si-si!), mobile phone (se sont pas foulés, ces Latins, ils ont copié sur les Anglais…) ; en letton, mobilais telefons ; en lithuanien, mobilusis telefonas ; en malais, telefon bimbit ; en maltais, telefon ċellulari ; en norvégien, mobiltelefon ; en polonais, telefon komórkowy ; en portugais, telefone móvel ; en roumain, telefon mobil ; en slovaque, mobilný telefón ; en slovène, mobilni telefon ; en espagnol, teléfono móvil ; en swahili, simu ya mkononi ; en suédois, mobiltelefon ; en turc, cep telefonu ; en vietnamien, đin thoi di đng ; et en gallois, ffôn symudol.

Je vous ai épargné les langues en caractères non latins, par pitié pour vos yeux, qui ont dû, déjà, déchiffrer mes élucubrations, dont pas une n’est inventée. Ce qui importe, c’est la conclusion : partout, on qualifie le téléphone de « mobile », sauf chez nous, où il se révèle « portable » ! Il doit bien y avoir une raison. Qui diable a jamais PORTÉ un téléphone ? Je vous laisse vous creuser la tête.

Ah, et puis, je signale aux éternels grincheux que je n’ai nullement pompé un article dans un journal ou sur un quelconque site Internet. Ces équivalents, je les ai cherchés ! Merci qui ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y

Oui, nomade. Mais c’est un peu affecté, comme terme. Je préfère laisser ce mot aux Touareg, que je connais bien pour en avoir vu souvent à Touggourt.


Répondre
F

Sinon, un nouveau mot commence à faire son apparition dans la mode française : nomade !
Sinon, il y a aussi smartphone, webphone et iPhone.


Répondre