Modestie kouchnerienne

Publié le par Yves-André Samère

Quand on aime Bernard Kouchner autant que je l’aime, on ne résiste pas à l’envie de rapporter une petite histoire vraie qui le met à l’honneur.

Le vendredi 31 octobre 2008, le ministre des Affaires Étrangères que le monde entier nous envie se trouvait à Goma, une ville située à l’est de la République Populaire du Congo, région qui connaît une guerre civile assez meurtrière. Là, il apprend par hasard que George Clooney s’y trouve également. Clooney, depuis peu « Messager de la paix » envoyé par les Nations-Unies, fait en Afrique et en Inde une tournée incognito, et on informe Kouchner que l’acteur se trouve à l’aéroport, attendant un avion qu’il doit prendre.

Aussitôt, Kouchner ne tient plus : il veut absolument rencontrer la vedette ! Il se fait conduire en hâte à l’aéroport, entre dans le salon où Clooney attend, et l’interpelle : « When a famous Hollywood star meets a famous politician star ! » (« Quand une célèbre vedette d’Hollywood rencontre une célèbre vedette de la politique ! »), clame-t-il modestement. Détail curieux, aucune caméra ne se trouvait là.

Hélas, l’amateur de café ne semblait pas très bien connaître l’amateur de riz, et a eu l’air un peu éberlué. Pour la fierté de notre pays, on espère que, depuis, il s’est renseigné.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :