« Monroe » sur Arte

Publié le par Yves-André Samère

Arte a commencé hier soir la diffusion d’une nouvelle série, Monroe : trois épisodes de 45 minutes. La première saison en comprend six, et la deuxième, autant. C’est anglais, ce qui explique le petit nombre d’épisodes (Sherlock n’en a que trois par an !). La diffusion a eu lieu en 2011 et 2012 au Royaume-Uni. Aucune saison 3 ne semble prévue.

Le thème est inspiré de Docteur House (en anglais, House M.D.), c’est donc, apparemment, une série médicale. Mais elle diffère complètement du prétendu modèle, car elle ne propose pas des cas médicaux insolubles qu’un médecin génial doit résoudre. Visiblement, ce qui a intéressé les auteurs, c’est ce qui peut arriver dans une famille : rapports compliqués entre maris et femmes, entre pères et fils, etc. Et ces études, quoique ne me concernant en rien, m’ont semblé très justes. Seul regret : passer trois épisodes par soir, c’est tuer la série ! Tout le monde sait ça.

Tous les acteurs sont inconnus, mais je vous invite à vous y intéresser, cela vous changera de la majorité des pauvres téléfilms français avec des morceaux entiers de vedettes dedans.

(Cela dit, ce soir sur France 2, il y a un épisode inédit de Nicolas Le Floch, d’après les romans du bon romancier Jean-François Parot, un spécialiste de l’Histoire de France. Laissez donc tomber la soirée des Césars, et regardez ce téléfilm. Oui, je me contredis, et alors ? Hollande aussi)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Vu deux épisodes (on économise notre plaisir) : excellents acteurs, dialogues perfides et drôles, le côté médical présent mais pas lourd, rapports entre les personnages très fins.<br /> Seuls les anglais savent le faire. Que donnerait-on en France pour avoir de tels acteurs, scénaristes et réalisateurs... Vieux débat !
Répondre