Neige et vodka

Publié le par Yves-André Samère

On me pardonnera de classer le décès de Christophe de Margerie, PDG de Total, au chapitre des morts comiques, mais certains détails prêtent à rire. Pas la mort elle-même, mais les circonstances.

D’abord, un grand bravo à France Inter, radio qui reste fidèle à elle-même, puisque, ce matin, pour illustrer la nouvelle, elle n’avait trouvé qu’un « reportage » de je ne sais quel charlot, qui a choisi d’interviewer, au siège de Total à la Défense, un employé de la firme, lequel... ignorait que son patron était mort, et qui n’a rien trouvé de mieux à déclarer qu’un « J’sais pas quoi vous dire ». J’espère que ce fabuleux reportage sera primé en fin d’année comme l’un des meilleurs de toutes les radios françaises.

Et puis, la cause de l’accident où ce patron est mort : son avion privé a heurté, au moment du décollage, un chasse-neige qui roulait au bord de la piste, qui n’aurait jamais dû se trouver à cet endroit et à ce moment, mais dont le conducteur était fin saoul ! Normal, puisque cela se passait en Russie.

En somme, Margerie est mort à cause d’une association entre la neige et la vodka !

(C’est sans rapport avec le sujet, mais, ce matin, chacun lui trouve un tas de qualités et pas le moindre défaut. La preuve, il avait une moustache marrante et il tutoyait tout le monde. Les morts sont tous de braves types, Brassens l’avait remarqué)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Yves-André Samère 22/10/2014 08:45

Margerie était tellement « atypique » qu’il a fait en sorte que Total ne paie presque pas d’impôts en France ! Cet exploit valait bien un consensus dans l’éloge.

DOMINIQUE 21/10/2014 21:42

Oh, le mot a été lâché toute la journée "un patron atypique". Me sort par les oreilles.