On a trouvé le roi des crétins

Publié le par Yves-André Samère

Je me doutais bien que Pierre Bergé n’avait pas inventé l’eau tiède, mais il confirme cette hypothèse. En effet, il vient d’attribuer à Frigide Barjot (« l’immonde Barjot », écrit-il) la mort de ce pauvre Clément Méric, mort après son agression par un  skinhead. Raisonnement de Bergé : Frigide Barjot avait dit qu’il finirait par « y avoir du sang », il en conclut qu’elle menaçait Hollande d’une action sanglante, alors que c’était le contraire, elle se contentait de prévoir – et de s’en inquiéter – que les incidents de rues finiraient par tourner mal. Ce n’était pas une menace, mais une mise en garde contre tous les désordres.

On imagine bien que Bergé va être approuvé par des zozos tout aussi intelligents que lui. Auront-ils conscience qu’il ne peut y avoir que deux hypothèses ? Soit Bergé est tout simplement bête, soit il est de mauvaise foi. Les deux ne s’excluant pas forcément.

Frigide porte plainte, et ce n’est pas étonnant.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Serait-il devenu gâteux ?
Répondre