On ne change pas une équipe qui perd

Publié le par Yves-André Samère

À moins que j’aie été particulièrement distrait, je n’ai pas entendu, cette semaine, un responsable des programmes de France Inter venir au micro annoncer les changements qui accompagnent toutes les rentrées. Alors que c’était une sorte de coutume, les autres années.

L’explication est simple : on ne change rien ! Les programmes de l’an passé sont reconduits, à l’exception du recrutement de Frédo Mitterrand, homme de gauche bien connu, qui assurera quatre fois par semaine la tranche horaire avant le journal de dix-neuf heures. Faut bien donner du travail aux sarkozystes en chômage...

Cela signifie que le très incapable et très neuneu Frédéric Lopez va, une année de plus, charmer nos oreilles, entre onze heures et midi et demi, avec ses rires incessants, ses hurlements pour annoncer les invités, ses scientifiques qu’on fait venir au micro uniquement pour se payer leur tête, et, last but not least, ses fautes de français à répétition : il eût été dommage de ne pas réentendre, chaque jour, son célèbre se rappeler DE quelque chose. Cet homme-là finira à la direction du dictionnaire Robert, vous verrez.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Oh, Val est comme certains directeurs que j'ai pu avoir : du vent et rien d'autre. Il faut refaire leur boulot derrière eux, et les laisser jouer aux grands pontes. Leur incompétence se voit
surtout à leur incapacité à organiser le travail de leur service, donc les hommes.
Je peux vous dire qu'il faut à leurs subordonnés une certaine bonne volonté.
Répondre
Y
Il faut dire que Daniel Mermet est comme l’oiseau sur la branche. Très contesté au sein même de son équipe pour ses méthodes dictatoriales, il pourrait bien voir son prestige en prendre un coup.
Mais Val n’ose pas encore le virer, il attend un bon prétexte.

Cela dit, Val est bien le pire directeur que la station ait jamais connu.
Répondre
D
J'ai surtout l'impression qu'ils pataugent dans la semoule, car le créneau de Philippe Collin et celui de Daniel Mermet ne sont pas encore bouclés, visiblement. Plutôt que de reconduire exactement
le même programme, ils n'ont tout simplement pas fait leur boulot à temps.
C'est bien, comme vous le soulignez, la première fois que la nouvelle grille n'est même pas affichée sur leur site. Ou plutôt, si, elle est affichée rien qu'avec des trous.
Répondre