On prend soin de notre santé

Publié le par Yves-André Samère

Je crois que chacun l’a remarqué depuis longtemps : les conseils publicitaires du ministère de la Santé sont d’une stupidité himalayesque, et dans le genre enfonçage de portes ouvertes, on ne saurait faire mieux.

Non, je ne parle pas de ces conseils qui reviennent au fil des saisons, comme, au début de l’été, l’inusable « Si vous vous exposez au Soleil, n’oubliez pas de vous enduire de crème et ne restez pas trop longtemps ». Il y a mieux, à mon avis.

Ainsi, en ce moment, on fait campagne pour prévenir les Français contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge – c’est son nom officiel, et je corrige tout de suite, cette horreur n’est pas du tout liée à l’âge, qui la favorise mais n’en est pas la condition sine qua non. Je connais très bien quelqu’un qui en a été frappé à trente ans. Elle se manifeste ainsi : brusquement, d’une seconde à l’autre, vous voyez apparaître au centre de votre champ de vision une tache noire, exactement là où se trouve la zone la plus sensible et la plus utilisée de votre rétine, la macula. Instinctivement, vous tentez de tourner la tête, de regarder à côté, de cligner des yeux, rien n’y fait, cela vous poursuit, et, bien entendu, il n'est plus question de lire ou de faire quoi que ce soit, la tache noire vous poursuit en permanence. Une horreur, vous dis-je. Le traitement existe, il est assez lourd (à base de cortisone, me semble-t-il), et, quand il réussit, on n’obtient aucun début de résultat avant plusieurs mois.

Eh bien, comment réagit le ministère de la Santé ? En diffusant à longueur de journée un message de ce type : « Si vous voyez au centre de votre vision une tache noire, consultez un opthtalmologue ».

Ah, merci, merci ! Sans vous, on n’y aurait jamais pensé ! Vous êtes brillants, messieurs du ministère qui veillez sur notre bien-être en nous prenant pour des andouilles. Tenez, je vais suivre votre exemple, et, à mon tour, je lance un message, comme on dit dans les médias : si votre maison brûle, n’attendez pas, appelez les pompiers !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Dans les hôpitaux parisiens, l’attente est de six ou sept mois. Mais si on accepte de payer très cher, les mêmes médecins vous prennent immédiatement dans le privé.

Cela dit, pour une affection aussi grave, on accepte de payer. Qui voudrait rester borgne ou aveugle pendant au moins six mois ?
Répondre
D
Prenez rendez-vous chez votre ophtalmologiste...il vous recevra (peut-être) dans un an.
Répondre