Piratage à la gabonaise

Publié le par Yves-André Samère

C’est toujours rigolo, les histoires touchant au piratage sur Internet. On se souvient qu’en janvier, les États-Unis avaient fait fermer le site MegaUpload, tenu par un certain Kim Dotcom (c’est un pseudonyme), et qui proposait au téléchargement gratuit des milliers de fichiers en audio et vidéo. C’était même, sauf erreur, le plus gros site de ce genre sur la planète. Bien entendu, si ce gars, qui réside je crois en Nouvelle-Zélande, pointe son nez aux États-Unis, il est certain de finir ses jours en prison, aussi s’en garde-t-il bien, la mansuétude d’une justice capable d’infliger à un délinquant trois siècles de cabane ayant fait l’admiration du monde entier – je pense à Bernard Madoff, mais la nôtre n’est pas mal non plus, avec les quatre milliards d’euros qu’elle prétend faire payer à Jérôme Kerviel, soit trois cent mille ans de SMIC.

Outre cette précaution, le cher Kim est tenace, et il a projeté de donner un héritier à son MegaUpload. Clin d’œil à ses admirateurs, il a décidé de le baptiser Me.ga, et le nouveau site sera lancé le 19 janvier, qui est l’anniversaire de la fermeture de MegaUpload. En attendant, Kim cherche des sous, et je vous invite à lui en envoyer, naturellement. Mais le plus drôle est à venir : ce nom, Me.ga, implique que soit utilisé le nom de domaine ga, tout comme, en France, nous utilisons fr. Or ce ga est réservé... au Gabon ! Par conséquent, le prochain site de téléchargement illégal sera domicilié (pas matériellement, on s’en doute, car les serveurs seront dispersés dans un tas d’endroits inaccessibles aux Yankees) au pays de feu Omar Bongo, notre ami très regretté. Restait à trouver un hébergeur pour ce nom de domaine, et Dotcom a logiquement choisi Gabon Telecom.

Rions : Gabon Telecom est depuis 2007 une filiale détenue à 51 % par Maroc Telecom, elle-même filiale de Vivendi, firme tentaculaire on ne peut plus française, qui possède Universal Music et Canal Plus, et qui est par conséquent un des éditeurs acharnés à détruire ces maudits pirates !

On attend avec impatience le beau reportage que Canal Plus fera sur le sujet...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :