Politiquement correct

Publié le par Yves-André Samère

Hier, je me suis méchamment payé la tête de ces andouilles (pardon, mais il n’y a pas d’autre mot, et surtout moins rude) qui ont cette manie de dire « un Black » pour désigner un Noir. Cette manie est l’une des branches maîtresses du politiquement correct (expression assez récente je crois, puisqu’elle ne doit pas avoir beaucoup plus de trente ans, mais désignant une manière de penser – donc de parler – un peu plus ancienne). Il n’étonnera personne que cette attitude ait trouvé son origine aux États-Unis, où l’on estime immoral d’appeler les choses par leur nom, ainsi que me le rappelle un lecteur qui a de bonnes lectures. Comme l’a dit Desproges dans un de ses Réquisitoires, « nous vivons un temps où l’on a résolu tous les problèmes en appelant un chat “un chien” ».

À ce propos, et si vous avez quelques minutes, je vous engage à lire cet article qui traite le sujet. Je soupçonne son auteur, légèrement sarcastique, d’être encore un de ces sales gauchistes, acharnés à saper les fondements de notre belle société.

Or il se trouve que je suis très amateur des romans d’Agatha Christie, que je les ai tous lus de la première à la dernière ligne, et qu’un numéro hors-série du magazine « Lire » actuellement en vente est entièrement consacré à sa vie et à son œuvre. Or il rappelle un petit fait que vous pouvez vérifier en consultant le célèbre site sur le cinéma Internet Movie DataBase, qui est quasi-infaillible. Vous y verrez que, si plusieurs livres d’Agatha Christie ont été adaptés au cinéma (généralement de façon désastreuse), il en existe un qui a été spécialement maltraité, ou du moins son titre : Dix petits nègres. Ce roman a été adapté plusieurs fois au cinéma et à la télévision, mais il n’a porté son véritable titre qu’en France, pour la version de 1974 avec Charles Aznavour, et en Angleterre, pour un téléfilm de 1949. En 1945, René Clair l’avait rebaptisé Dix petits Indiens, alias And then there were none (ce qui avait l’avantage de ménager AUSSI les Indiens), titre réutilisé aux États-Unis en 1995 par Pascal Cooper. Heureux pays où la délicatesse à l’égard des minorités visibles est proverbiale : on les réduit en esclavage, on les massacre pour leur voler leurs terres, mais on est bien poli avec eux ! C’est ça, la civilisation.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :