Quand un socialiste fait appel au privé

Publié le par Yves-André Samère

Pittoresque : Claude Bartolone, qui vient d’être élu par les socialistes président de l’Assemblée nationale, et qui était déjà président du département de la Seine-Saint-Denis (le fameux « 9-3 » connu pour ses rappeurs et pour sa basilique abritant le tombeau – fictif – des rois de France, désopilant voisinage), avait pris des décisions un peu paradoxales, à la tête dudit département.

Alors que la Seine-Saint-Denis avait, durant des dizaines d’années, été dirigée par le Parti Communiste, sous lequel elle avait fait des emprunts catastrophiques, il a tellement fait appel à l’investissement privé que le 93 est devenu le premier département de France à financer avec une telle ampleur la construction de collèges ! Pour justifier ses décisions, Bartolone a invoqué le pragmatisme.

Sont donc prévus douze collèges, huit équipements sportifs autonomes, cinq cuisines centrales, un internat et une piscine. L’investissement, qui sera de 703 millions d’euros, est couvert à moitié par le privé, lequel se paiera en prélevant un loyer.

Mais il y a longtemps que les socialistes ont mis de l’eau dans leur vin. Jospin avait bien commencé...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :