Question de Fes

Publié le par Yves-André Samère

Grave débat ce matin dans l’émission de France Inter La bande originale, qui a reçu Éric Fottorino : à propos de la ville marocaine et du livre que cet auteur a publié en 2013 Le marcheur de Fes, faut-il prononcer Fèz ou Fès ? Avouez que cette question valait bien qu’on se la pose, et je m’étonne que les Nations-Unies n’aient pas créé une commission pour statuer sur ce point.

Sans surprise, les participants de l’émission, y compris l'auteur lui-même – ce qui est curieux – ont tranché pour la première hypothèse : il faut dire « Fez » pour ne pas choquer les auditeurs, et l’on sait combien les auditeurs sont sensibles à ce détail ! C’est vrai, depuis que Brassens n’est plus là, il est interdit de parler de fesses.

Je suggère qu’on s’en tienne à la prononciation locale. En arabe, ce nom s’écrit ﻔﺂﺱ, et le caractère ﺱ qui termine le mot à gauche est, sans aucune contestation, un S. Pas un Z ! Aucun Marocain ne se formalise que les Français utilisent le nom de la deuxième ville de son pays pour désigner la partie la plus intéressante de l’être humain.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Yves-André Samère 30/01/2015 14:40

La chère Catherine avait le devoir de rester convenable : elle avait été fiancée à Mitterrand ! C’est d’ailleurs elle qui l’a largué. Preuve qu’elle possédait du flair.

DOMINIQUE 30/01/2015 09:37

Lors du paléolithique de la télé (une seule chaîne), C. Langeais avait averti les téléspectateurs, lors de l'annonce d'un film italien "je vous précise que le mot "con" (prononcé "conne") veut dire
"avec" en italien dans le générique". On n'a donc pas changé les pudibonderies 60 après.