« Raspoutine » sur France 3

Publié le par Yves-André Samère

Hier soir, France 3 a diffusé un téléfilm de Josée Dayan, Raspoutine. Grosse production, réalisée en Russie avec des acteurs russes, hormis les deux vedettes françaises, Fannie Ardant jouant la tsarine, et Gérard Depardieu dans le rôle du moine paillard et guérisseur. Extérieurs à Saint-Pétersbourg, intérieurs dans les studios moscovites de Mosfilm, l’ancienne usine à films créée par le régime communiste, aujourd’hui spécialisée dans les commandes… et les émissions publiques de télévision, au moins pour l’un de ses quatorze studios.

Le spectacle tenait la route, et Josée Dayan, pour une fois, n’a pas raté son affaire. Et l’histoire, qui visait surtout à raconter comment les comploteurs se sont débarrassés de Raspoutine, évitait de partir dans tous les sens. Néanmoins, l’explication des pouvoirs de guérisseur du moine attendra encore un peu, car le mystère n’a jamais été éclairci.

Pour ceux qui ignoreraient l’anecdote, ce moine de Sibérie avait guéri Alexis, le fils du tsar, d’une maladie qui menaçait sa vie, et la mère du garçon, fascinée, en était tombée sous sa coupe ; dès lors, Raspoutine faisait à peu près ce qu’il voulait, allant jusqu’à inspirer la politique de la Russie, ce qui évidemment déplaisait à beaucoup. C’est le richissime prince Félix Youssoupov qui se dévoua, en 1916, avec la complicité de quelques amis, pour l’envoyer ad patres, mais ce ne fut pas facile : ayant sifflé une bouteille entière de madère assaisonné d’arsenic, le moine se portait encore comme un charme ; des gâteaux au chocolat… et à l’arsenic ne lui firent aucun effet ; et une balle de revolver dans la poitrine ne suffit pas à l’achever. On dut le cribler de balles pour en venir à bout, mais il n’est pas certain qu’on réussit à le tuer : jeté à la rivière, son corps contenait de l’eau dans les poumons lors de l’autopsie, preuve qu’il respirait toujours au moment de son immersion !

Ultérieurement, cette résistance au poison reçut son explication : le chocolat des gâteaux aurait produit un effet de contre-poison. En somme, sans le chocolat, il était chocolat dès le départ ! Mais je ne vous conseille pas de vérifier. Ou alors, sur votre conjoint. Au fait, on dit que Sarkozy aime beaucoup le chocolat. Pour certains, ce doit être décourageant.

Youssoupov fut seulement assigné à résidence, car le peuple russe approuva massivement l’exécution de Raspoutine. Puis il dut quitter la Russie, et, après de nombreuses pérégrinations, mourut à Paris en 1967. Son dernier domicile se trouvait 38 rue Pierre-Guérin, la rue où habite aujourd'hui Carlita !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Le générique de fin affirme qu’un extrait de film a été utilisé, mais impossible de me souvenir s’il s’agissait de ce film sur Kolchak, ou du documentaire de 1927, « Padenie dinastii
Romanovykh ».

Le téléfilm de Josée Dayan n’est pas (encore) téléchargeable.
Répondre
Y
Vu « Les rois maudits », et rien retenu, sinon que Jeanne Moreau jouait la reine Mahaut, ce qui m’avait bien fait rire.

Il y a un réseau Dayan, qui fait qu’elle travaille sans arrêt, presque exclusivement pour la télévision.
Répondre
D
Je n'aurais jamais cru que Dayan puisse faire quelque chose de bien, depuis ses "rois maudits", une calamité. J'ai essayé de regarder, craqué au bout d'un quart d'heure.
Épouvantable et moche.
Répondre
L
J'ai cru voir des extraits de combats provenant du film russe l'amiral (Kolchak) notamment l'assaut avec les musiciens. Donc en plus ils ont du acheter un morceau d'un autre film (extrait visible
sur youtube);
Répondre