Raymond est un pirate

Publié le par Yves-André Samère

Hier, Carla Bruni a fait mettre en ligne une vidéo où elle chante l’une des chansons de son disque, lequel sera, selon vos goûts « déjà dans les bacs » ou « enfin dans les bacs », comme disent les publicitaires, le 1er avril prochain. Cette œuvre évidemment immortelle – ou en passe de rapidement le devenir – s’intitule Mon Raymond, et l’on sait très bien que ce prénom désigne son mari, dont le nom m’échappe, mais vous allez certainement me rafraîchir la mémoire.

Cette vidéo est suivie de quelques extraits des paroles, dont je n’ai retenu qu’un  passage « Mon Raymond est un pirate ». J’en conclus que Carlita et son Raymond font l’apologie du piratage. Je conseille par conséquent à un de mes amis, qui a récemment reçu un avertissement de l’Hadopi (moi aussi, mais c’était il y a deux ans), de se prévaloir de cette référence. Comment, désormais, pourrait-on reprocher quoi que ce soit aux AUTRES pirates?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :