Régine Deforges

Publié le par Yves-André Samère

Hier, un de mes visiteurs a fait une recherche sur la prononciation du nom de Régine Deforges, qui vient de mourir. Cela tombe bien, puisque, ce matin, à l’écoute de France Inter, c’est la première bourde qui m’a frappé : le responsable du journal s’est ingénié à écorcher ce nom – sans doute pas assez connu – avec le très inattendu « Régine DES Forges ».

Leçon à tirer : mourir ne vous met pas à l’abri des imbéciles incultes. Cher Spielberg, ne te presse pas !

(Pour Boutefliqa, tout aussi maltraité, je m’en fiche)

Et rajoutons-en une couche : le soir de ce jour, au Grand Journal de Canal Plus, Antoine de Caunes et Augustin Trapenard ont très distinctement parlé de Régine DES Forges. Détail : Trapenard, qui joue le rôle de chroniqueur LITTÉRAIRE dans l’émission, est normalien, agrégé, il a enseigné à l’École normale supérieure de Lyon, il est critique de livres, ancien collaborateur du « Magazine littéraire », et il a travaillé sur France Inter, France Culture où il produisait un magazine littéraire, et fait la même chose sur la chaîne de télé France 24. ll fait surtout le pitre en compagnie d’Antoine de Caunes et de la Miss Météo.

Moralité : les titres et diplômes ne signifient rien, et Trapenard est un âne bâté. Pas poli, en outre, y compris envers les morts : écorcher le nom des gens, il n’y a rien de plus grossier.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Je suis évidemment très fier d’avoir été suivi par Ivan Levaï... que je n’écoute plus depuis des années ! Mais si lui m’écoute, c’est l’essentiel.
Répondre
D
D'habitude, c'est le problème des noms avec accent. Les majuscules les assassinent, et changent la prononciation. J'en fais les frais régulièrement (hein ? vous m'appelez ?). Alors, pour une fois
que c'est l'inverse...
Ivan Levaï a fait la même réflexion que vous ce matin dans la revue de presse !
Répondre
Y
Avec ma bonne foi coutumière, je rétorquerai qu’un individu peut posséder plusieurs forges, et donc, qu’il peut être patron DE forgeS.
Répondre
R
Oui, mais il y a un s à la fin, ce qui veut dire que des forges il y en a plusieurs.
Donc Déforges.
Non?
ah non?
Ah bon.
Répondre