Restituer les œuvres célèbres ?

Publié le par Yves-André Samère

Puisque, dans ma notule précédente, j’ai mentionné l’Éphèbe d’Agde, j’ai complété le peu que j’en disais en rédigeant un article à part, ICI. J’y mentionne qu’après avoir été exposé plus de vingt ans au Musée du Louvre, à Paris, cette magnifique statue a été restituée à la petite ville d’Agde, jusque là davantage connue pour sa plage naturiste, laquelle attire tant de touristes, l’été, que la population du coin est alors multipliée par... huit !

Ce que je voudrais exprimer maintenant, c’est mon opinion sur ce fait de rendre à une ville les œuvres que les archéologues y ont dénichées. Ce point a soulevé pas mal de polémiques, et la tendance humaniste qui prévaut de nos jours fait qu’on a tendance à considérer ces restitutions comme normales. Par exemple, si on écoutait la vox populi, on devrait restituer au musée du Caire toutes les œuvres de l’ancienne Égypte qui sont exposées à Londres, au British Museum (c’est par précaution que je mentionne un musée britannique, je ne veux pas me mettre mal avec le Louvre).

Or c’est discutable. Restons sur le musée d’Agde, que la municipalité agathoise a rebaptisé « Musée de l’Éphèbe » après la restitution de la fameuse statue. Le fait d’avoir orienté la publicité de la ville sur cette œuvre indiscutablement digne d’être connue du plus grand nombre est à mon avis une erreur ! Pour être clair, combien de visiteurs ce musée reçoit-il par an ? Infiniment moins que le Louvre. Et donc, beaucoup moins de monde en profite. Ce qui pourrait être vu par plusieurs milliers de personnes chaque jour ne le sera plus que par quelques dizaines d’amateurs d’art antique.

Ajoutons que les résidents de la ville, à tout prendre, ne sont pour rien dans l’existence de la statue, découverte en 1964 dans les eaux du fleuve qui coule chez eux, l’Hérault. Pourquoi donc leur faire ce cadeau ? Vous pensez que la Joconde serait mieux vue si on l’avait gardée à Fontainebleau, où elle demeurait avant que Louis XIV la fasse transférer à Paris ? Supposez que vous écriviez un livre : exigeriez-vous qu’il ne soit vendu QUE sous le manteau plutôt qu’à la FNAC ? Que vous réalisiez un film : supplieriez-vous votre distributeur de ne le passer qu’au Katorza de Nantes, au Brady à Paris, ou sur France 3, à une heure du matin ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Merci pour cette adresse de la vidéo. Je vais la télécharger. Cette statue est si belle qu’elle valait au moins ça.
Répondre
L
L'éphebe était propriété du devouvreur... qui voulait qu'il reste en Agde... voir la vidéo sur youtube<br /> http://www.youtube.com/watch?v=V4v1U9ueCAY
Répondre
Y
Rappelez-moi quelle œuvre d’art trône au centre de votre localité !<br /> <br /> Moi, je suis partisan de tout mettre à Paris. C’est central.
Répondre
D
Oui, autrement dit, les provinciaux pourraient se brosser pour admirer une quelconque oeuvre intéressante.<br /> Le musée d'Arles, par exemple, avec le magnifique buste de César. Qu'y fait-il ? Il serait mieux à Paris, avec toute la collection des oeuvres trouvées dans le Rhône.<br /> Il y a une dizaine de Picasso à Marseille, plus quelques autres peintures aussi intéressantes, à Aix il y a le musée Granet, le musée Cézanne, mon dieu que font-ils là ?
Répondre