Retard à l’allumage (bis)

Publié le par Yves-André Samère

Tout comme l’Hôtel de Ville de Paris, la mairie du 1er arrondissement dépose dans nos boîtes aux lettres un opuscule mensuel et richement colorié. Le maire, Jean-François Legaret, qui est de droite et avait annoncé prématurément sa candidature à la mairie de Paris pour l’an prochain (il a jeté l’éponge depuis) s’y fait mousser, mais ils le font tous ; donc, passons. Notez que Legaret est un type moderne et tout et tout. La preuve, sur sa photo qui orne la page 2, en haut de son éditorial, il figure avec une barbe de quatre jours, et c’est bien sous cet aspect qu’il FAUT se montrer aujourd’hui si on ne veut pas passer pour un retardataire.

Et justement, à propos de retard, voici un détail intéressant : en page 5, on annonce quelques spectacles d’actualité dans l’arrondissement, or j’ai pêché celui-ci : un spectacle coréen de danse et musique, Symphoca Princess Bari, joué gratuitement dans le Théâtre éphémère du Palais-Royal – cette salle de bois qui avait été construite l’année dernière sous les fenêtres du ministère de la Culture pour remplacer la Salle Richelieu de la Comédie-Française, alors en travaux.

Merci, c’est très gentil. Mais ce spectacle gratuit devait avoir lieu le 14 juillet à 18 heures, or l’opuscule dont je parle a été déposé dans les boîtes aux lettres aujourd’hui, mardi 16 juillet !

Notez qu’on a l’habitude : annoncer un spectacle alors qu’il a déjà eu lieu et ne sera plus rejoué, c’est systématique. Pas seulement à Paris, je suppose. C’est drôle, depuis que je sais lire, je vois cela constamment, et personne n’y remédie jamais. Mais il faut bien remplir les pages.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :