Rire sur France Inter - 10

Publié le par Yves-André Samère

Avant d’être recruté par Claude Villers pour son Vrai-Faux Journal, Laurent Ruquier avait déjà travaillé à la radio et même à la télévision, sur Antenne 2, pour Jacques Martin, dans Ainsi font, font, font. Il y faisait équipe avec notamment Laurent Gerra, un jeune imitateur débutant et un peu gauche. Chez Villers, il n’est pas resté jusqu’à la fin, mais a été engagé par France Inter pour une de ces fameuses émissions bouche-trou pour l’été. Cela s’appelait Ferme la fenêtre pour les moustiques, et c’était une fantaisie à trois : Ruquier, l’imitateur Pascal Brunner venu lui aussi du Vrai-Faux Journal, et le vétéran comédien Jacques Ramade, un homme charmant, aimé de tout le monde. Né en 1928, il travaille toujours, au théâtre et à la radio.

Lors d’une rencontre à Europe 1, je me souviens avoir demandé une photo à Jacques Ramade, pour illustrer un billet sur lui. Il me l’avait immédiatement envoyée par la Poste, dès le lendemain.

Cette émission, qui n’était pas publique, ayant remporté un succès certain, Ruquier fut maintenu à l’antenne, et lança dès la rentrée de septembre celle qui devait y demeurer plusieurs années, Rien à cirer. J’en reparlerai dans une prochaine notule.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :