Rire sur France Inter - 2

Publié le par Yves-André Samère

Après deux mois de préparation, France Inter installa sa toute première émission de divertissement en public et en studio le 3 décembre 1979 (auparavant existaient des émissions en public, mais hors des locaux de Radio France). Elle s’appela Le Luron de midi, et elle passait tous les jours ouvrables, à partir d’onze heures, ce qui devait inaugurer une formule qui dure encore. Si vous avez lu ma notule sur Des parasites sur l’antenne, sachez qu’on avait gardé la même équipe, à l’exception d’Éveline Grandjean, qui était partie pour faire du théâtre. Cette innovation eut un grand succès, mais j’avoue ne pas savoir pourquoi elle ne dura pas plus de sept mois...

Le Luron de midi était donc animé par Thierry Le Luron, qui recevait chaque jour un invité différent dans le studio 106. Naturellement, lui-même faisait ses imitations habituelles, sur des textes écrits par lui ou par l’un de ses complices, Desproges, Pilot ou Mabille. Il y avait aussi des jeux, dont un s’intitulait L’escalier : un quizz de questions loufoques posées à l’invité. Chaque fois que celui-ci donnait une réponse exacte, il montait une marche de l’escalier, et ce système fut l’occasion d’une mise en boîte restée dans les mémoires, quand l’invitée fut Mireille Mathieu : on s’ingénia à ne lui poser que des questions dont on était sûr qu’elle connaîtrait les réponses, de sorte qu’à la fin du jeu, ayant gravé TOUTES les marches, elle fut sacrée « génie imbattable de l’émission ». Pas certain qu’elle ait compris qu’on se payait sa tête... Mais elle était de bonne composition, ce qui n’était pas le cas de Dalida, dont le manque d’humour était légendaire.

Reste un petit mystère : pourquoi Le Luron, qui gagnait des fortunes sur scène et ne chômait jamais, a-t-il accepté de travailler plusieurs années de suite à France Inter, où l’on est notoirement mal payé ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :