Sarkozy est-il nul ?

Publié le par Yves-André Samère

« Le Point » de cette semaine fait sa couverture sur une photo de Sarkozy, avec ce titre : « Est-il si nul ? ». À mon (très humble) avis, poser la question, c’est y répondre.

En effet, comment juger un président qui a laissé le gouvernement nommé par lui devenir, au fil des mois, une caverne de voleurs digne d’Ali Baba ; qui divorce sans arrêt, a épousé en secondes noces une femme qu’en tant que maire il avait mariée avec un autre, puis, en troisièmes noces, une chanteuse aphone dont le nombre de galants passés (?) excède largement celui des voleurs qu’Ali Baba compta dans la fameuse grotte évoquée plus haut, et dont nul ne doute qu’elle le trompera ou le larguera dès qu’il n’aura plus le pouvoir ; qui fréquente et emmène partout avec lui des voyous condamnés en justice comme Balkany ; qui présente Bigard au pape ; qui scandalise et accable les pauvres en multipliant les taxes tout en exonérant d’impôts ses copains riches ; qui s’est mis à dos la plupart des dirigeants européens, sauf le distingué Berlusconi, par ses gaffes et ses impolitesses (Aznar, Angela Merkel, la reine d’Angleterre), sans compter le président des États-Unis, qui ne peut pas le souffrir ; qui, en toutes occasions est grossier comme un charretier, vulgaire comme une harengère ; qui a essayé de faire nommer son fils, un étudiant incapable ayant déjà redoublé deux fois, à la tête du plus gros quartier d’affaires d’Europe ; qui débite deux fois le même discours sans s’apercevoir de la redite ; qui promet n’importe quoi et fait le contraire de ce qu’il a promis ; qui nomme ses partisans à la tête des entreprises de communication, fait renvoyer le directeur d’un journal qui lui a déplu, et tente actuellement, via un petit chantage, de mettre la main sur le journal « Le Monde » ; qui fuit le public et ne se déplace qu’entouré d’une armée de policiers ; qui n’assume pas sa petite taille, grimpe sur un marchepied pour ses discours en public,  et fait recruter, quand il doit se trouver dans un groupe de citoyens, des gens plus petits que lui ; qui dénigre La princesse de Clèves mais va voir La cage aux folles ; et qui, bien entendu, a échoué dans toutes ses entreprises de moralisation de la vie politique ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y

On voit par là que mon commentateur doit être « apolitique » ! Aucune affaire mettant en cause la majorité actuelle n’a eu d’écho à Toulouse ? C’est un plaisir d’être compris
par des lecteurs aussi objectifs et branchés sur l’actualité !

Je ne nie aucun des turpitudes de Mitterrand, je suis même parmi les plus acharnés contre cette canaille. Mais c’était du moins une canaille intelligente...


Répondre
B

La France n'est pas gâtée, après le carrefour du développement, l'entretien et la garde d'une deuxième famille, les écoutes élyséennes et l'affaire Prouteau l'affaire Urba, les frégates de Taïwan,
, Elf, Les suicides en chaîne, Papa-m'a-dit et ses comptes en Suisse et peut-être d'autres ......


Répondre