Se ruiner grâce à l’écologie

Publié le par Yves-André Samère

Il n’y aura pas, en dépit de ce que disent les écolos, d’industrie nationale d’éoliennes en France. Les autres pays européens ont abandonné cette idée, et ferment leurs usines de fabrication, devant cette évidence : le principal pays producteur, c’est la Chine, or ses prix sont de 30 % moins chers. Outre cela, un peu partout, les gouvernements ont supprimé les subventions à cette industrie, qu’ils ont enfin reconnue comme superflue.

À ce propos, savez-vous qui, en Europe, est encore le principal fabricant d’éoliennes, ces engins si discrets qui peuvent atteindre une hauteur de 200 mètres ? C’est un producteur danois, VESTAS. Or le cours de son action, en 2011, a chuté de... 92 % !

(NB : pour le solaire, cela ne va pas mieux : Q-Cells, entreprise allemande qui en était le premier fabricant mondial, a déposé son bilan le 3 avril dernier)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :