Seguin ou Séguin ?

Publié le par Yves-André Samère

Et si, à propos de l’homme qui est mort cette nuit, les journalistes, censés mieux renseignés que n’importe qui, cessaient de prononcer « Philippe Seguin » ? Ça la fout mal, vraiment ! Il s’appelait Philippe Séguin, avec un « é », pas un « e » comme le propriétaire de la chèvre. Le président de la Cour des Comptes, qui n’a jamais commis la moindre saloperie, méritait mieux.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :