Solaire plus éolien : une dangereuse escroquerie

Publié le par Yves-André Samère

Le « Journal officiel » n’est remis en cause par personne, il n’a rien à voir avec un journal militant et ne publie que les informations et les décisions et lois prises au niveau national. On peut donc ajouter foi au document qui y figure, signé par la Commission de régulation de l’énergie – organisme indépendant –, lorsqu’elle mentionne que le surcoût annuel, qui sera acquitté par les citoyens pour financer l’énergie éolienne, sera d’un montant de trois milliards d’euros. Je répète : par an. Et pour l’électricité photovoltaïque (le solaire, pour simplifier), autant !

Or ces deux activités souffrent de deux tares.

D’une part, elles sont inutiles. Notre parc nucléaire, en place depuis plusieurs décennies et dont le fonctionnement n’a JAMAIS occasionné un seul décès par accident, non seulement suffit à nos besoins et permet de revendre de l’électricité à l’étranger, mais, d’une valeur de 250 milliards d’euros déjà amortie, équivaut à un gisement de pétrole égalant celui du Koweit. Notons que notre consommation, bien stabilisée, est en décroissance !

D’autre part, les industriels spécialisés dans les éoliennes et les panneaux  solaires ne produisent d’électricité QUE parce qu’ils bénéficient de tarifs d’achat de leur production à des prix n’ayant rien à voir avec le coût de revient de ce qu’ils revendent à la collectivité. Autrement dit, EDF leur achète un courant surpayé, sur ordre de l’État et à un tarif fixé par lui. Si, demain, le gouvernement décidait que cette faveur leur est supprimée, cette industrie bidon disparaîtrait. Or, par le fait de cette faveur, le courant électrique va augmenter de 30 % d’ici à 2016, ce qui va inciter les plus pauvres – 3 800 000 ménages – à réduire leur chauffage, et donc à risquer leur santé. Ce n’est pas moi qui le dis, mais le Médiateur national de l’énergie (21 mars 2012).

Un beau cadeau, quoique très coûteux sur tous les plans, fait à des margoulins !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :