Sotchi et sa décharge

Publié le par Yves-André Samère

Ah le magnifique menteur, cet ambassadeur de Russie à Paris ! Invité à France Inter et interrogé par Patrick Cohen sur le saccage de l’environnement à Sotchi, ville complètement bouleversée pour accueillir les Jeux Olympiques, il demande à son questionneur où il a pris ses informations.

La réponse, toute simple, n’a pas été donnée par l’honnête Patrick Cohen, qui a remis sa question dans sa poche : ces informations ont été données – et vues par des millions de téléspectateurs – sur Canal Plus avant-hier, dans le Petit Journal, puis reprise hier, au Zapping de la même chaîne. L’excellent Martin Weill et son équipe sont allés filmer, en toute clandestinité, l’immense décharge installée illégalement dans... le parc naturel voisin de Sotchi. L’accès en est bien sûr interdit et gardé par des cerbères qui ont refusé de répondre aux questions du journaliste.

Les dépôts suintent et déversent des flots de liquides nauséabonds dans la rivière voisine. Dommage, on ne peut pas encore filmer les odeurs. J’ignore si d’autres chaînes de télévision ont repris les images captées par le cadreur de Martin Weill, lequel, soit dit en passant, fait très bien son travail, et qui doit se sentir bien seul dans ce monde où chacun semble avoir un bœuf sur la langue.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Je l’apprécie également beaucoup. En outre, il ne fait pas de fautes de français ! Il me semble que quelqu’un l’a comparé à Tintin, et c’est tout à fait ça. Espérons qu’il restera longtemps,
c’est un vrai journaliste, pas un cire-pompes.
Répondre
D
J'aime beaucoup Martin Weil. Il est compétent, polyglote, acharné et fait du journalisme d'investigation tel qu'on aimerait en voir plus souvent. Il a l'avantage en plus d'être jeune et plutôt
avenant, avec un physique qui donnerait envie de lui offrir le bon Dieu sans confession :)) ça me rappelle les grandes heure du Vrai Journal de Karl Zero !!
Répondre