Soyez polis avec Sarkozy, nom de Dieu !

Publié le par Yves-André Samère

On se souvient de la colère de not’ bon maître quand un technicien de France 3, venu lui poser un micro-cravate, ne lui a pas rendu son salut. Bis repetita placent, il y a quelques semaines, ce pauvre Sarkozy, décidément brimé, a connu une nouvelle humiliation : venu visiter une usine à Pontarlier, il a tendu la main à une employée, qui a refusé de la serrer (c’est marrant, dans ce genre de cas, jamais les journalistes n’écrivent que le pékin de base « n’a pas souhaité » lui serrer la main. Il doit y avoir une hiérarchie des refuseurs).

Plus strict sans doute que les patrons de la télévision, le directeur de l’usine a collé un blâme à la pauvre femme, considérant que ses employés devaient le respect au président français. Mais était-ce bien le président de la République qui était offensé ? Ou le patron de l’UMP ? Et peut-il exiger des autres le respect que lui-même leur refuse ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :