Thierry Lhermitte, roi des faux-culs

Publié le par Yves-André Samère

Comme je suis un peu voyant à mes heures, je vais faire une prédiction : à l’élection de Monsieur Faux-Cul 2010, l’acteur Thierry Lhermitte est assuré de remporter la palme. Explication de ma voyance.

On sait, et je le répète assez souvent, que Lhermitte est devenu, pour un prix très bas, propriétaire (il se dit « petit actionnaire », mais à l’élection de Monsieur Pinocchio 2010, il a aussi ses chances) de la majorité des actions de la société nantaise TMG, alias Trident Media Guard, spécialisée dans la recherche et la collecte des adresses IP des internautes qui téléchargent illégalement. Elle revend à Hadopi le produit de sa recherche, puis s’en lave les mains. Il est donc parfaitement clair que Lhermitte se place du côté des chasseurs, et comme il est majeur et vacciné, on suppose qu’il sait ce qu’il fait.

Or, tout récemment, il a participé sur France 5 à une émission portant notamment sur ce sujet, et il a déclaré qu’il ne savait pas quand un téléchargement était illégal ou non. Extrait de ses confidences : « Récemment, je tape [le titre d’]un film [sur Internet] et on me le propose sur Megaupload. Je l’ai téléchargé, une heure après j’avais un fichier en AVI avec le film. Est-ce que j’ai fait quelque chose d’illégal, je n’en sais rien ». Il n’en sait rien. Un enfant de huit ans saurait, mais Lhermitte ne sait pas qu’il a obtenu un film sur un site pirate. Et il ne s’étonne pas de l’avoir obtenu sans payer, alors que c’est son argument majeur, incessament râbaché : le travail d’un artiste DOIT ÊTRE PAYÉ. Naturellement, aucun des journalistes-sic qui l’interrogeaient n’a pensé à lui demander s’il avait payé quelque chose pour obtenir son film, ni ne lui a fait remarquer que, sinon, il avait bel et bien piraté.

Lhermitte doit être un chrétien fervent : sa main droite ignore ce que fait sa main gauche. Et il pirate tout en chassant les pirates.

PS : il est impossible d’obtenir un film en une heure, vu sa taille, au moins 700 Mo, et la vitesse réduite des téléchargements gratuits, si l’on n’a pas souscrit auprès de Megaupload un abonnement spécial dit « Premium », qui se trouve être payant. Sans abonnement, et comme les films sont découpés en tranches de 100 Mo, il y a un délai d’attente d’au moins vingt minutes (parfois, quatre fois plus) entre deux téléchargements, de sorte qu’il faut parfois une journée ou davantage pour obtenir un film entier. Par conséquent, on ne PEUT PAS faire ce genre de manipulation innocemment, par inadvertance, comme le prétend Lhermitte. S’il a obtenu son film en une heure, c’est qu’il s’était abonné au préalable, avait réglé son abonnement avec sa carte de crédit, et donc, avait accompli une série d’actions volontaires. Lhermitte ment comme un arracheur de dents.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y

C’est un acteur, n’est-ce pas ? Et les membres de cette corporation ne sont pas toujours des plus futés. On a l’impression que, trop habitués à dire le texte des autres, ils sont peu capables
de produire une expression correcte de leur propre pensée. À supposer qu’ils pensent, évidemment.


Répondre