Tricolore, oui, mais dans quel sens ?

Publié le par Yves-André Samère

Décidément, les tribunaux français ont beaucoup à faire avec les histoires de drapeau. Déjà, l’année dernière, on avait eu, dans une exposition, cette photographie montrant un zigoto en train de se nettoyer l’entrefesses avec le drapeau national. Et voici une variante moins malodorante.

Yohan Leforestier, dit « Yo du milieu », est un artiste de Caen qui a été interpellé le 15 juin, parce qu’il portait une burqa aux couleurs du drapeau français : bleu, blanc, rouge. Il est convoqué le 30 septembre au tribunal de police de Caen, pour « avoir […] volontairement utilisé de manière dégradante le drapeau tricolore dans un lieu public ouvert au public, de nature à troubler l’ordre public ». Il paraît que ce délit est « prévu » par l’article R645-15 AL.1.1 du Code pénal, et puni en conséquence, mais je ne sais pas de quelle peine. Débrouillez-vous, cherchez.

Ses collègues artistes ont bien sûr lancé une pétition, et la Ligue des droits de l’Homme réclame l’abandon des poursuites, mais je crains que cela ne suffise pas. Alors voici ma contribution : Yohan, mon gars, soit plus malin que les gardiens de la morale publique, et fais valoir devant le tribunal que tu n’as pas voulu utiliser « de manière dégradante » le drapeau national, attendu que tu as utilisé le drapeau… néerlandais !

En effet, aux Pays-Bas, le drapeau a EXACTEMENT les mêmes couleurs que le drapeau français. Elles sont simplement disposées horizontalement. Et d’ici à ce que les Pays-Bas portent plainte contre toi, il coulera de l’eau dans les canaux d’Amsterdam, leur capitale (que j’aime tant).

Voilà. Ne me remercie pas.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :