Ubiquité requise !

Publié le par Yves-André Samère

Soyons justes : la palme de la bêtise ne va pas à François Hollande avec son traitement de la tuile Leonarda. Une compagnie aérienne a réussi à la lui souffler.

Vous savez peut-être que, dans le cadre de la lutte contre les discriminations, les obèses sont particulièrement soignés. C’est ainsi que, pour certaines compagnies, il y a désormais obligation d’acheter DEUX billets d’avion si on dépasse un certain poids.

C’est ainsi qu’un certain Mr Price, qui doit être britannique (on n’aurait pas fait ça à un sumo), a dû passer sous les fourches caudines d’un de ces honnêtes et si compatissants vendeurs de vent. On lui a donc vendu deux billets d’avion.

Hélas, au moment de s’installer dans le zinc, il a découvert qu’on lui avait fourgué deux places qui n’étaient pas voisines ! Du genre dixième rang côté couloir ET seizième rang côté hublot.

L’histoire ne dit pas si on a fait venir un boucher pour procéder au découpage.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
J’aurais aimé vérifier. Mais le nom est trop répandu.
Répondre
T
Ce monsieur ne serait-il pas un aptonyme, comme ceux dont nous avait parlé François Morel?
Répondre