Un complot contre Ségolène !

Publié le par Yves-André Samère

Battue comme une vulgaire Nadine Morano, madame Ségolène Royal dénonce un « complot » contre elle. Faut-il rappeler que les individus imaginant des complots contre eux sont atteints de paranoïa, maladie mentale très reconnaissable ?

C’est marrant : les partis politiques ne cessent de nous seriner que le peuple est souverain, et qu’il faut respecter sa volonté. Mais que le peuple cesse de voter comme vous voulez, et voilà qu’il n’est plus souverain, il se prête à des complots.

Il ne reste plus que deux solutions. Soit celle de Bertold Brecht, dissoudre le peuple. Soit annuler les élections législatives, tout comme on a annulé l’élection présidentielle de 1995, parce que Chirac et Balladur avaient dépassé le plafond des dépenses permises pour la campagne électorale.

(NB : on me souffle dans mon oreillette que cette élection n’aurait pas été annulée, parce que le Conseil constitutionnel a estimé que cela ferait trop désordre, et que mieux vaut une injustice qu’un désordre. C’est de Goethe, un autre Allemand, cette belle maxime ; mais après tout, aujourd’hui, il y avait au bac l’épreuve de philo, donc je saisis l’occasion)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :