Une formule très « secrète »

Publié le par Yves-André Samère

Dans le dernier « Canard enchaîné », en haut et à gauche de la page 7, on peut lire que Coca-Cola a décidé de ne plus passer de publicité sur France Télévisions pour 2013, et cela, en représailles pour avoir diffusé, le 8 janvier sur France 2, un documentaire qu’elle estime malveillant et intitulé Coca-Cola et la formule secrète.

Je n’ai pas vu ce documentaire et n’en dirai donc rien, mais cette histoire de « formule secrète » pour ce produit tout à fait apte à nettoyer les cuivres me fait toujours intensément marrer.

À deux reprises, il y a plus de cinq ans, j’ai consacré une notule à ce mythe, ICI et . Je rappelle donc, pour les flemmards qui ne désirent pas aller lire ce que j’avais écrit, qu’il est impossible de garder secrète la formule d’un produit qu’on vend dans tous les supermarchés, et que j’avais moi-même publié la composition de la boisson rivale de Pepsi, il y a plus de dix ans. Mais je n’avais aucun mérite, je n’avais fait que reproduire ce qu’en avait écrit « Science et Vie » voilà un bon quart de siècle !

Bref, la formule secrète de Coca-Cola, c’est aussi sérieux que l’innocence de Florence Cassez.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
J’ignorais que des êtres humains pouvaient consommer « très régulièrement » cette mixture, alors qu’il existe tant d’autres boissons plus saines : le whisky (de vingt-cinq ans
d’âge), le jus de tomate (avec une giclée de jus de citron vert et du sel de céleri), les vins d’Alsace, voire l’eau du robinet dans les périodes de dèche financière.
Répondre
J
En consommant très régulièrement, je dois me faire de la bile ? Ou le Coca se charge-t-il d'elle à ma place ?
Répondre