Une lettre de trop, sept mois de prison

Publié le par Yves-André Samère

En Allemagne pendant la période nazi, toutes les publications, on le sait, devaient se terminer par la formule « Heil Hitler ! » (Vive Hitler). Or, selon « Le Figaro » du 17 juillet 1938, il arriva qu'un typographe d'un journal de Loerrach avait écrit « Heilt Hitler ! », ce qui signifie « Guérissez Hitler ! ».

Traduit en justice, il y gagna sept mois de prison.

Publié dans Absurdités

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :