Une petite magouille commerçante

Publié le par Yves-André Samère

Mon standing élevé m’impose de suivre la mode de très près. C'est que je fais figure de Brummell auprès des pompistes qui font le plein de ma Bentley, des livreurs de chez Fauchon qui m’apportent mon caviar et mon Dom Pérignon, et des employés du gaz qui viennent relever les compteurs de mes diverses propriétés. Je ne puis décemment décevoir tous ces gens. « Mes » gens, dirais-je si je n’étais maladivement modeste. Par conséquent, je ne manque jamais de faire les soldes deux fois par an. Élégant, mais bon gestionnaire.

Or j’ai remarqué cette année un détail que jusqu’ici je n’avais jamais vu : certains commerces comme le BHV Hommes ou les Monoprix (ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, j’ai remarqué, mais je ne m’habille pas au Monoprix !) collent sur les articles soldés une étiquette de couleur signalant le taux de rabais consenti sur ledit article. Par exemple, une étiquette rouge signifie 50 % de réduction, une jaune, 30 %, etc.

Oui, mais voilà : si le taux de rabais est affiché, l’étiquette portant le prix, elle, brille par son absence. De sorte que vous ne prenez connaissance de la douloureuse qu’au moment où vous passez à la caisse... si vous avez été assez bête pour vous laisser appâter !

Inutile de dire que j’ai boycotté tous les magasins qui m’ont pris pour une andouille...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :