Une vérité toute nue

Publié le par Yves-André Samère

Il paraît, selon un article publié ce matin par le site Marianne2, que la nudité est devenue une nouvelle arme (« de destruction lascive », ajoute finement la rédactrice Marie Huret). Résumons : de plus en plus de commerçants, voire de fonctionnaires, voire de professeurs !, se déshabillent en public pour protester contre ceci ou cela. On regrette que Ségolène Royal n’ait pas eu recours à une telle « arme » pour protester contre ce député de son propre parti, qui avait OSÉ se présenter aux élections à La Rochelle (alors que ce traître était déjà le député de cette ville et qu’elle-même n’avait fait que s’y parachuter), ou contre la perfide Valérie T., armée, elle, de son tweet mortel... Et j’espère fermement que les adversaires du mariage pour tous qui doivent manifester ces jours-ci penseront à ce moyen de pression sur le gouvernement (les partisans, eux, n’auront pas tant d’hésitation, j’imagine, et je vois déjà Najat Valaud-Belkacem en tête du cortège).

Je ne rapporte pas les multiples exemples compilés par Marie Huret dans son article, vous êtes assez grands pour le lire sans mon aide. Notons qu’à côté de cette initiative, il y a la mode des calendriers où les gens posent dévêtus, quelquefois TRÈS dévêtus, et je regrette qu’en ce moment, les pompiers de Paris, qui tous les jours, au Forum des Halles, tentent de vendre aux passants leur calendrier, n’aient pas sauté le pas, car ce ne sont pas les types les plus moches de la capitale. Quelle idée de (ne pas) s’exhiber dans des uniformes aussi moches, au lieu de nous montrer leur matériel (tuyaux, lances, etc.) ! Mais faisons-leur confiance, l’illumination finira par les atteindre, sinon les enflammer.

Toujours est-il que la conclusion s’impose : il apparaîtra bientôt qu’il existe un mouvement mondial en faveur du nudisme. Les signes ne trompent pas. N’oubliez pas ces chanteuses ukrainiennes dépoitraillées qui, à Kiev, avaient osé contrarier Mireille Mathieu en chantant dans une cathédrale un cantique un peu décalé – pour parler comme les journaux –, afin de protester contre une proposition de loi prévoyant d’interdire les interruptions volontaires de grossesse. Leurs émules, ou les mêmes, je ne sais pas, étaient venues la semaine suivante jusqu’à Paris, manifester devant le 13 place des Vosges, où elles auraient été mieux accueillies si l’objet de leur colère avait été présent, mais, hélas, il avait déménagé peu de temps auparavant et à son corps défendant (si j’ose dire).

Et puis, en Angleterre, nous avons remarqué ces braves officiers de l’armée qui se sont fait photographier nus pour manifester leur solidarité avec le prince Harry (celui-là, je l’adore positivement). Il s’agissait bien entendu de ridiculiser la presse de caniveau qui avait publié des photos le montrant en train (c’est le cas de le dire) de se divertir bien innocemment, à Las Vegas, au cours d’une petite fête qui a bien fait pouffer notre Dominique Strauss-Kahn. Bravo, Harry, nous sommes tous derrière toi ! (Oh pardon, ça m’a échappé)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :