Yann le Grignoteur

Publié le par Yves-André Samère

Hier soir, les Guignols ont fait dans la cruauté. En effet, ils s’en sont pris à Michel Denisot, dont tout le monde sait qu’il est furieux de voir son Grand Journal peu à peu grignoté par le Petit Journal de Yann Barthès. L’impertinent mais très discret Yann, au fil des années, est ainsi passé de trois minutes quotidiennes, à huit minutes, puis, aujourd’hui, à vingt minutes. Naturellement, la part laissée à Denisot, chaque fois, diminue d’autan. Inévitablement, Denisot a fait comme tout le monde : feindre de trouver très drôle le sketch qui le crucifiait.

Il n’empêche que Barthès le Grignoteur, qui bénéficie cette année de son propre studio et de son propre public, s’égare. Et je ne suis pas certain que se transformer en intervieweur soit une bonne idée. Le premier jour, il avait invité Catherine Deneuve, connue pour n’avoir JAMAIS accepté d’aller chez Denisot, et la principale innovation a été de lui offrir une cigarette (et d’en avoir fumé une en sa compagnie sur le plateau), ce qui est bien sûr formellement interdit et lui a valu une remontrance après l’émission. Il aurait dû s’en tenir à sa spécialité : se payer la tête des gens connus.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D

Oh, il n'a cherché qu'une chose : faire "le buzz" comme ils disent. Une provocation à deux balles.


Répondre