Comment dire « tête d’ampoule » au féminin ?

Publié le par Yves-André Samère

Florence Woerth, femme de son mari, tente de se justifier en argüant qu’elle a « sous-estimé » les agissements de la société qui l’employait, au service de madame Bettencourt, celle que les Guignols surnomment joliment Mamie Zinzin.

Attendu que Flo a « fait H.E.C. », cela ne fait que confirmer ce que je pense depuis toujours : que cette fabrique de crânes d’œufs – Malcolm dirait « des têtes d’ampoule » – ne produit que des crétins, euh... surestimés.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Yves-André Samère 29/06/2010 18:34


Les individus sortis de HEC, mais qui étaient pareils avant d’y entrer, ont un idéal de vie très élevé : le fric, la bouffe et le cul. Tout le reste ne leur sert que de camouflage.


DOMINIQUE 29/06/2010 12:34


Considérant que la calvitie arrive généralement à l'âge mûr pour les hommes, pour les femmes je pense qu'il y aurait le mot "botox" ... "cerveau botoxé", par exemple ? Tous les méandres seraient
lisses.
Le PDG créateur de Swatch qui vient de mourir disait que les écoles de commerce tuaient l'esprit d'entreprise, et l'entreprise en elle-même. Iconoclaste pour iconoclaste, il disait aussi que la
dernière chose à faire était de licencier le personnel !
Les ampoules botoxées pensent je suppose qu'il était temps qu'il disparaisse, ce vieux croûton de 82 ans qui n'avait rien compris, si ce n'est qu'il avait sauvé l'industrie horlogère suisse...