Chercher midi à quatorze heures

Chercher midi à quatorze heures est une activité très prisée dans les radio-télés. Cela consiste, entre autres, à donner une prononciation absurde à des noms qui se prononcent comme ils s’écrivent en français. Dire ridzi pour Risi, migouelle pour Miguel,...

Lire la suite

Inter Bourdes défend le français

Je me marre. Souvent. Surtout en écoutant les radio-télés, et notamment France Inter, qui s’autocontredit avec une belle ardeur. Ce matin, la radio nationale fait sa matinale en direct depuis la Bibliothèque nationale, celle de la Rue de Richelieu (endroit...

Lire la suite

Éloge de Sodexo

Dans la maison de convalescence qui m’héberge et où je resterai encore, sans doute, deux semaines (il me reste douze piqûres à faire, cinq séances de rééducation respiratoire et trois prises de sang), le point noir est représenté par les repas. Déjeuners...

Lire la suite

« Voir des gens »

M’agacent depuis toujours ces bipèdes qui veulent se donner une teinture de grand humaniste. Le plus souvent, ce sont d’affreux menteurs, du reste. Sans cesse, on les entend dans les radios-télés, qui, en bombant le torse, vous affirment par exemple :...

Lire la suite

Plouqueries présidentielles

Sous la Cinquième République, être élu à la présidence n’empêche pas de se comporter comme un plouc, voire un pignouf. Voici quelques exemples : - Charles De Gaulle qualifia de « jean-foutres » les chefs d’État et de gouvernement qui ne partageaient pas...

Lire la suite

Conseils aux infirmières

Je suis persuadé que, dans les écoles d’infirmiers (très minoritaires) et d’infirmières, on enseigne aux élèves quelques petits trucs visant à pourrir la vie de leurs futurs patients. Par exemple : - réveiller le malade à six heures moins vingt, pour...

Lire la suite

Rambaud vole au secours de Polanski

J’apprécie assez les pastiches de Patrick Rambaud, et suis en train de terminer ses cinq Chroniques du règne de Nicolas Ier , où il pourfend joyeusement Sarkozy. J’espère trouver sans bourse délier son récent François le Petit, où il traite Hollande de...

Lire la suite

Morel contre Barbarin

Je pardonne à François Morel de m’avoir, ce matin, coupé l’herbe sous le pied en consacrant sa chronique du vendredi à cet abominable tartuffe qu’est le cardinal-archevêque de Lyon, le sinistre Barbarin, celui-là même qui (et je ne me lasserai jamais...

Lire la suite