Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au galop !

Cette semaine, dans sa page 5, « Le Canard enchaîné » parle du château de Bagatelle, dans le Bois de Boulogne, que cette sotte d’Anne Hidalgo s’apprête à fourguer au privé, pour s’en débarrasser (il ne lui rapporte rien !). J’étais au courant, car le...

Lire la suite

À Londres, la pollution tue

Elle est bien, Theresa May, qui fait Premier ministre à Londres. Elle a promis que les véhicules fonctionnant au diésel et à l’essence seraient interdits de vente à partir de... 2040. Mais c’est beaucoup trop tôt, Theresa ! (Tu portes un joli prénom,...

Lire la suite

Un nouveau métier de cinéma

Hollywood vient de connaître l’émergence d’un nouveau métier : responsable de la coordination d’intimité [sic]. En clair, ces nouveaux « responsables » devront veiller à ce que les scènes de sexe, dans les films et téléfilms, soient « aux petits soins...

Lire la suite

Sous le sapin

L’expression « sous le sapin » a de quoi vous faire crisser des dents. En ce moment, elle traîne partout, sous la forme les-dix-cadeaux-que-vous-devez mettre-sous-le-sapin. Admettez qu’il faut être complètement azimuté pour 1. acheter un sapin, et 2....

Lire la suite

Pas raciste !

Vous allez rire. Depuis trois semaines, pour marcher, je m’aide d’une canne. En effet, j’ai un défaut de l’équilibre, et j’en avais un peu marre d’aller embrasser le bitume comme un vulgaire Jean-Paul II. Depuis, tout va bien, je « reste vertical », pour...

Lire la suite

« Ils s’asseyèrent » ?!

Entendu ce soir une émission de France Inter qui racontait l’histoire d’Eduard, le fils d’Albert Einstein, né en 1910, qui finit ses jours, en 1965, dans un hôpital psychiatrique pour cause de schizoprénie, reconnue à l’âge de vingt ans. Il était pourtant...

Lire la suite

Coupat ou non coupable ?

Si j’étais en capacité de... (Pardon ! je reprends). Si j’étais capable de me servir du jargon à la mode, et d’humeur à le faire, je dirais que s’en prendre à Julien Coupat comme les forces de l’ordre l’ont fait cet après-midi, je clamerais, dis-je, que...

Lire la suite