« Prodiges », très amélioré

Après avoir, le 22 décembre et le 4 janvier derniers, suivi sans en rater une seconde les deux émissions de Prodiges sur France 2, vous pensez bien que je n’allais pas rater celle d’hier soir, sur la même chaîne, et qui était une rétrospective – et pas...

Lire la suite

Onfray épinglé, enfin

Comme disait San-Antonio, « Moi, vous me connaissez ». Je suis le premier à admettre que je ne suis pas un puits de culture. Mais quand un intellectuel étale partout la sienne et se prend les pieds dans le tapis, je ricane méchamment, car il y a des fautes...

Lire la suite

Un prix « de l’Humour » ?

Avant-hier soir, Vincent Dedienne était présent dans l’émission Quotidien, pour y recevoir les compliments de ses acolytes, puisqu’il avait, l’avant-veille, reçu le prix de l’Humour lors de la soirée des Molières (ça fait bizarre, d’écrire Molière au...

Lire la suite

Les désagréments de l’hôpital

Le plus désagréable, à l’hôpital, c’est la nourriture et le bruit. Passons sur la nourriture, inutile que je vous fasse un dessin, et le bruit, j’en parle au paragraphe suivant. Précisons que le personnel soignant est inattaquable, car les infirmières,...

Lire la suite

Je boycotte le Festival de Cannes

Pas question que, ce soir sur France Inter, je suive le compte-rendu que Le masque et la plume va faire du Festival de Cannes et de son palmarès. Des bons festivals de cinéma, j’en connais des tas : Venise, Berlin Toronto, San Sebastian, Locarno... Mais...

Lire la suite

Les deux salopards

Je sais bien que les salopards vont par douze, mais contentons-nous de deux, pour l’instant. Le premier est ce sinistre imbécile dont j’ai toujours refusé de voir la gueule de raie s’insinuer sur mon écran de télévision, et qui a feint d’écrire une lettre...

Lire la suite

Encore une faute d’Académicien !

Même à l’hôpital, il n’est pas interdit de se marrer un brin. Par exemple, vous savez peut-être que j’adore trouver des fautes de français chez les grands auteurs, comme ici, dans le Candide de Voltaire. Aujourd’hui, j’en trouve une belle chez Amin Maalouf,...

Lire la suite

Brancardiers et infirmiers

Le personnel des hôpitaux est très largement féminin. Le seul secteur uniquement masculinisé, à ce que j’ai vu, est celui des brancardiers, tous des types costauds adroits, prévenants et serviables, et qui ne cessent de déplacer des patients d’un service...

Lire la suite