Rétablir le service miliaire ?

Publié le par Yves-André Samère

Sa Majesté Impériale, qui est un génie et veut donc tout changer en France, a conçu l’idée lumineuse de ressusciter le service militaire, que Chirac avait décidé de supprimer en 1996. Naturellement, comme il serait impossible de rouvrir les casernes (qu’on a vendues la plupart du temps), et que la Majesté Macronienne tient énormément à sa réputation de type moderne et tout et tout, on colorerait cette résurrection avec un vocabulaire adapté à la situation, et... à l’état lamentable de nos finances.

Par conséquent, ce nouveau service serait apparemment civil, ne concernerait que les jeunes de seize ans (un peu comme les Jeunesses Hitlériennes, histoire de jouer sur le côté bon vieux temps), et leur séjour sous les drapeaux ne durerait qu’un petit mois. But avoué par le monarque : générer de la « cohésion sociale » [sic].

On ne le sait pas forcément, mais Macron n’a pas fait son service militaire, pour cause d’études supérieures : il a donc bénéficié d’un sursis, qui se terminait après la date de suppression du service. Ce qui explique sans doute qu’il ne connaît rien à la question, et il le prouve avec cet argument bidon. S’il l’avait fait, il saurait que la cohésion sociale par le biais du service militaire est un mythe, ou peu s’en faut. Elle existe bien, mais seulement dans quelques corps de l’armée française, par exemple la Légion étrangère ou quelques régiments de parachutistes. Partout ailleurs, les troufions n’ont qu’une idée en tête : ils aspirent à « la quille », et vomissent l’armée et ceux qui se prétendent leurs supérieurs.

Je précise que je ne suis pas antimilitariste, et que je pense ceci : l’armée a son utilité, mais pas la formation au civisme. On y apprend surtout l’obéissance à des ordres à la fois idiots et contradictoires. Rien n’y changera, et surtout pas les fausses bonnes idées de Macron.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

J
Que faire pour passer pour moderne dans tous les secteurs ? That is the question.
Je repense à ce que disait Pierre Desproges, comme quoi les concours de pets interminables dans les dortoirs de l'armée l'ont instruit à tout jamais sur la nature humaine.
Mais Macron sait bien, à moins d'être obtus, qu'on ne peut pas en même temps, compter sur la cohésion sociale, le "vivre-ensemble" le lien social et détruire de l'intérieur par la déréglementation et de l'extérieur la communauté nationale qui a mis si longtemps à se constituer. '
Donc c'est de la basse com électoraliste.
Répondre
Y
« Basse com électoraliste », c’est bien ce que je pense depuis le début. Avec cette faculté qu’il a de se rendre antipathique chaque fois qu’il ouvre la bouche.
M
En fait, je réalise que Macron abaisse tout le monde (du collégien au général), ce qui prouve que cet individu souffre d'un narcissisme hors-norme et ne se remet jamais en question. Il se sert notamment de sa fonction pour affirmer une grandeur de pacotille alors qu'il ne vaut guère mieux que n'importe qui. La manifestation la plus flagrante de cette animosité s'est exprimée il y a quelques jours avec son " Venez me chercher ". Il se sait protégé et nargue fièrement, comme il sait si bien le faire. Mais il n'est plus crédible...
Répondre
Y
Oui, il se fiche bien du sort des autres. Pour moi, j’ai compris assez vite, avec son exhibition dans la cour du Louvre.
J
Antipathique ?
Sympathique à tous ceux qui sont en colère contre les rigidités, la bureaucratie ou contre toute la mouvance gauchiste, avec les syndicats, les partis, l'appareil.
Ils pensent qu'il va "turbuler" tout cela et renvoyer ces gens. Ils se trompent. ils n'ont pas encore compris que Macron, c'est une aventure personnelle.
Y
Il se remet parfois en question, mais c’est de la comédie. À Hollywood, il ramasserait un Oscar, voire plusieurs. Quant à être crédible, ne rêvons pas : on sait que les comédiens sont menteurs comme des arracheurs de dents.
M
Merci d'avoir résumé ma pensée. Mais ça, c'est exactement comme le coup Pierre de Villiers ou l'art d'abaisser un militaire expérimenté en étant soi-même un paltoquet
Répondre
Y
Tu as parfaitement compris. Il est aussi malade que Sarkozy, dans un genre différent. Chez lui, c’est la vanité qui domine.
Y
De toute façon, Macron ne supporte pas les gens qui le dépassent, que ce soit intellectuellement, ou sur un autre plan. Tu as parfaitement compris. En somme, il est aussi détraqué que Sarkozy, dans un autre genre.