Trop de « trop »

Publié le par Yves-André Samère

Ils sont parfaitement incompétents, ces parents qui laissent leurs enfants dire « trop » à la place de « très » – encore un mot qui a complètement disparu du vocabulaire. On entend ainsi des absurdités, telles que celles dont sont farcies les publicités à la télévision : mon poney s’appelle Belle, parce qu’il est trop belle [sic] ; ou je me gave de pâtisseries, parce que c’est trop bon ; ou cette voiture me plaît, parce qu’elle est trop rapide.

Ce n’est pas un détail, parce que confondre un superlatif comme très, qui ne comporte aucune nuance de jugement, avec un comparatif comme trop, qui est péjoratif car il indique un excès, est la première étape vers la confusion des valeurs. On en voit la conséquence, en ce que la majorité des gens ne savent plus ce qu’ils disent, donc ils disent n’importe quoi.

(Oui, je sais Bossuet a lui aussi employé trop dans ce sens erroné de beaucoup, c’était dans l’oraison funèbre de Louis de Bourbon, alias le Grand Condé)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

C
C'est donc que vous êtes assez jeune . Voici ce qui est dit dans le Wictionnaire :" A l’origine au masculin, un clope désignait un mégot avant d’être utilisé au féminin, pour désigner la cigarette." J'avais un copain; pauvre troufion comme moi qui , tous les matins, en guise de bonjours matinal m'interpellait paces mots: hé Nanard , t'as pas une tige ? ( variation possible ; " t"as pas une pipe ? C'était pas forcément le bon temps !
Répondre
Y
Je connaissais les mots « tige » et « pipe ». Mais comme je ne suis pas fumeur, ils ne m’ont pas beaucoup servi.
C
Négatif , faux j'insiste . Clope , au masculin signifiait mégot .De nos jours , on l'emploie au féminin et c'est devenue une cigarette ;
Répondre
Y
Je n’ai jamais connu ce nom au masculin.
D
Non, l'adverbe "très" n'est pas totalement perdu.
Lundi dernier, au cours d'une réunion plutôt sérieuse, il y a eu un moment de digression.
Un des participants a lancé " je suis allé chez biocoop, j'aime bien, ils ont des graines, je suis très graine."
Tout le monde a trouvé cette expression soit normale, soit sans intérêt.
Pour ma part, je lui ai répondu que j'aime beaucoup cette expression car mes poules, avec qui j'ai un dialogue fort intéressant, disent aussi qu'elles sont très graines".
Après un instant ou les rouages dentés rouillés de son cerveau se sont mis à leur vitesse quasi normale...il s'est mis à rire. Il venait de comprendre l'intelligence de sa propre phrase et pourquoi je l'avais relevée.
Je me demande si je n'ai pas éradiqué ce soir là une expression à la con....au moins dans un petit milieu bobo.
Je me demande....
Répondre
Y
Ne vous demandez pas, continuez, même en milieu bobo ! Tout ce qui peut souligner la bêtise des modes, verbales ou autres, est bon en soi. Après tout, c’est ce que je fais ici à longueur d’année.
C
C'est curieux ces changements de sens . Ainsi , de mon temps , un clope c'était ce qu'on nommait mégot maintenant , çà s'est féminisée et c'est une cigarette !
Répondre
Y
En fait, on disait plus volontiers UNE clope.