Je te salue, Hollande plein de grâce

Publié le par Yves-André Samère

Aujourd’hui, François Hollande recevait la famille d’une malheureuse, Jacqueline Sauvage, qui, battue par son mari sur une durée d’un demi-siècle, a fini par faire ce qui s’imposait : elle l’a flingué. Or, au lieu de lui faire attribuer la Légion d’Honneur, une cour d’assises l’a condamnée à dix ans de prison. Seul recours, la grâce présidentielle.

Hollande a écouté tout le monde, et a promis d’y réfléchir.

Or, attendu que la grâce ne peut être décidée que par le président de la République, le voilà coincé !

La seule question que je me pose est la suivante : comment va-t-il se débrouiller pour ne rien décider du tout, selon son habitude. Car enfin le vieux truc, nommer une commission pour décider à sa place, cette fois, ça ne peut pas fonctionner.

Naturellement, personne ne s’étonne que survive cette coutume monarchique, consistant à laisser au chef de l’État le droit de vie ou de mort sur les citoyens. On a vu comment, en 1976, Giscard avait refusé sa grâce à Christian Ranucci, qui était innocent du meurtre d’une petite fille, et l’avait envoyé à la guillotine.

Publié dans Actualité, Justice, Absurdités

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

symoens 18/02/2016 16:21

Comme une partie de la justice est pourrie par son adhésion a la ""franc ma§§onnerie comment voulez vous que la France avance, il en est de même de nos politiques tous dans le m*même panier

Yves-André Samère 23/02/2016 17:16

Je pense que vous visez à côté de la cible, et tous les francs-maçons ne sont ni magouilleurs ni corrompus. Je ne plaide pas pour ma paroisse, puisque je ne suis pas franc-maçon, mais j’ai un excellent ami franc-maçon, qui est un parfait honnête homme. Je devine que les gens que vous visez sont entrés en franc-maçonnerie pour s’y faire des relations utiles, ce qui est un comportement de malftat. Mais ce n’est pas le comportement de tous.