579 articles avec langue francaise

« Monsieur le docteur »

Si, parlant à un médecin, vous lui donnez du « Monsieur », en général il se vexe et vous corrige : « Docteur ! ». Souvenez-vous de cette série humoristique À votre écoute, coûte que coûte sur France Inter, que jouaient Zabou Breitman et Laurent Laffitte....

Lire la suite

Honnête Fillon !

L’honnête Fillon, comme on dit « l’honnête Iago » dans Othello, bien qu’il prétende le contraire et jouer la détermination inflexible, fait penser à un rat sur une plaque chauffante. En conséquence, il dit n’importe quoi et oublie le sens des mots. Des...

Lire la suite

Enseigner, est-ce nuire ?

Le nom docteur est dérivé du verbe latin docere, qui signifie « enseigner ». Par ailleurs, la devise des docteurs en médecine est Primum non nocere – « D’abord, ne pas nuire ». Au fait, je vous signale que cette expression est aussi le titre d’une chaîne...

Lire la suite

Adopter les erreurs des autres

J’ai connu deux frères qui enseignait dans le Nord. L’un, Luc, était professeur de technologie au collège Jules-Ferry, à Haubourdin. L’autre, Marc, enseignait la mécanique automobile au collège René-Descartes, à Loos. Marc dispensait donc un enseignement...

Lire la suite

Syntaxe, priez pour nous

Je le dis souvent, au risque de vous casser les pieds, elles me flanquent de l’urticaire, ces expressions qui tendent à faire passer pour plus cultivés qu’ils le sont les individus qui les emploient, et qui se feraient couper en rondelles plutôt que de...

Lire la suite

Le français de nos présidents

De nos jours, n’importe qui peut devenir le chef d’État de son pays. Attention, par « n’importe qui », je n’entends pas « tout le monde ». Encore faut-il être milliardaire (voyez les États-Unis), ou d’une vulgarité au-dessus de la moyenne (voyez naguère...

Lire la suite

Enjoliveurs contre abréviateurs

Vous connaissez peut-être la chaude affection que je porte à ceux que j’appelle « les enjoliveurs », c’est-à-dire à ceux qui, ne sachant se contenter des mots simples que tout le monde comprend (et utilise), n’ont de cesse d’en trouver d’autres, qui disent...

Lire la suite

Participer

Je ne vais pas écrire tout ce que je pense d’Alain Rey, car je manquerais de place. Mais enfin, lorsqu’une chaîne de radio ou de télévision décide, environ une fois par an, de s’intéresser (un peu) à la langue française parce qu’il n’y a rien d’autre...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>