Contre l’abstention et le ni-ni

Publié le par Yves-André Samère

Voici pourquoi il ne faut pas s’abstenir à l’élection présidentielle, et pourquoi le « ni-ni » est une monstrueuse idiotie :

- parce que Macron est européen et républicain. Pas son adversaire ;

- parce que son adversaire s’acharne à insinuer que Macron est un suppôt de la célèbre « juiverie internationale », et que cette calomnie est dégueulasse ;

- parce que les électeurs du Front National ne s’abstiendront pas, EUX ! Les laisser faire est un crime.

Trouvez d’autres raisons, vous n’aurez aucun mal.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Perrine 02/05/2017 11:38

Je ne vote pas dimanche. Je ne vote pas pour un type qui veut faire payer la classe sociale à laquelle j'appartiens, je ne vote pas pour un type qui veut faire entrer n'importe qui en France. J'ai eu pendant huit mois quatorze migrants comme voisins. Ils se levaient à 14 heures et le soir et le nuit ils trafiquaient des stupéfiants dans la rues et je ne vis pas dans un quartier défavorisé, loin de là. Parmi eux, et c'est un migrant qui me l'a dit, certains étaient de gros délinquants dans leur pays. Leur but ? Travailler ? Pas si cons. Continuer le traffic, en Afghanistant la drogue est la seule monnaie d'échange pour s'en sortiret un passeport français c'est la garantie d'aller et venir comme on veut. Pleurez sur les victimes des attentats, sur vos impôts fonciers, sur les salaires qui vont être mis à bas, mais sans moi. La République ? Elle a une culotte sale depuis bien trop longtemps. Dimanche je reste tranquillement chez moi. 20 heures élection d'un imposteur, 20 H 30 réglementation de compte entre les suceurs de bite de Macron.

DOMINIQUE 02/05/2017 18:46

Truc classique : présenter un exemple soi-disant "vécu" qui renforce une idée, une opinion. Plus c'est gros, plus ça passe.

Yves-André Samère 02/05/2017 13:19

Compris, vous êtes raciste, du type qui met tout le monde dans le même sac (n’importe qui, trafiquants de stupéfiants, gros délinquants dans leur pays), grossière (pas si cons, suceurs de bite), vulgaire (culotte sale), et... bête, car vous gobez tous les mensonges d’une voleuse néonazie, fille de son escroc et tortionnaire de père. Faites donc cadeau de votre voix à une pseudo-défenseuse du peuple, née et élevée dans un château et qui se fiche bien de votre sort. Si vous aviez un atome d’intelligence et de civisme, vous comprendriez que, comme je l’ai écrit, quand la maison brûle, on ne demande pas leurs papiers aux pompiers.

Je valide vos insanités, afin que mes autres lecteurs aient un exemple de ce qu’il ne faut pas écrire.